Stanislas Berton est un entrepreneur français né à Nancy. Diplômé de l'Ecole Supérieur de Commerce de Reims.

Stanislas Berton est un entrepreneur français né à Nancy. Diplômé de l'Ecole Supérieur de Commerce de Reims.

Stanislas Berton crée son entreprise de développement de jeux vidéos et s'en sépare ensuite afin de se consacrer à l’étude de l’économie, de la psychologie, de l’éthologie, des risques systémiques et du renseignement open-source (OSINT). Il est auteur et éditeur de 4 livres. https://lesdeuxcites.fr/recherche/?q=stanislas+berton . https://twitter.com/StanislasBerton/status/1486733797282381840

En 2020, son travail sur les risques systémiques lui permet d’identifier dès janvier le risque posé par le Covid-19. Il tente alors d'alerter les pouvoirs publics mais ses avertissements ne sont pas entendus.

 

C'est dans la cadre de cet amphithéâtre du jardin des tanneurs que Stanislas Berton est venu nous parler. Il était l'invité de La Ligue de Lorraine (Twitter @LigueLorraine) et La Cocarde Lorraine (Twitter @LorraineCocarde).

Il vient ici nous alerter de la nécessité d'une prise de conscience concernant la menace existentielle qui pèse sur notre civilisation. En ce moment se joue notre avenir mais également notre survie. Nous ne sommes pas nombreux ici mais ce sont les minorités qui font l'Histoire. Il y a  une destruction méthodique et systématique de notre pays. L'attaque est menée contre notre société mais aussi nos pensées, notre biologie à travers la négation de la réalité objective, de la réécriture de l'Histoire. Ce qui se passe est d'une gravité absolue.

La cause

Il convient avant tout de rechercher la cause de la destruction de la France. La vérité est difficile à admettre (Nietzsche) mais la guerre a changé de nature. La guerre est aujourd'hui hors limite (c'est-à-dire totale, sans différencier civils ou militaires). Les moyens employés ne sont pas conventionnels : médias, culture, droit, démographie. Il n'y a pas invasion de l'ennemi mais infiltration pour la destruction du système depuis l'intérieur.

En premier lieu, l'ingénérie sociale (Nudge) qui permet de modifier le comportement d'une population sans même qu'elle ne s'en rende compte, d'influer sur la conscience humaine. Cela s'appelle l'économie comportementale. Il y a ensuite la prise de contrôle des institutions en opérant un contrôle sur les "charnières" afin d'activer l'effet de levier. Par exemple : il suffit de contrôler l'Ordre des médecins et par effet de levier on contrôle tous les médecins.

Grégor Puppinck a ainsi montré à travers une étude de valeurs actuelles comment Georges Soros, en 10 ans, avait pris le contrôle de la jurisprudence de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme) en créant des ONG dont les présidents devenaient ensuite des magistrats pour la CEDH.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/en-couverture-comment-george-soros-a-infiltre-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-partie-1/

Qui ?

Les mondialistes livrent une guerre depuis plusieurs siècles dans le but de détruire les nations, les identités, les cultures, cette guerre est avant tout livrée contre l'Occident chrétien. Ils s'apparentent à une mafia transnationale à laquelle on doit allégeance. A son origine, la famille Rothschild (XVIIIe siècle), puis les Rockefeller (XXe siècle), Carnegie, Warburg, JP Morgan.

Les Rothschild ont inventé les banques centrales : "le casse du siècle". Stanislas Berton, L’Homme et la Cité, Le temps retrouvé, 2020, page 112, extraits : http://stanislasberton.com/index.php/2019/11/18/du-casse-du-siecle/

La création monétaire qui appartenait précédemment au roi et au pays est tombée aux mains d'institutions privées qui s'enrichissent des intérêts de l'argent qu'elles créent à partir de rien. Il y a eu plusieurs tentatives. Ils y parviennent enfin, aux USA, avec la création de la FED (Réserve Fédérale) qui est dans des mains privées et jouit de l'extraterritorialité, en France lorsque le président Georges Pompidou valide une banque centrale en 1973. (voir Pierre-Yves Rougeyron https://livre.fnac.com/a5516633/Pierre-Yves-Rougeyron-Enquete-sur-la-loi-du-3-janvier-1973)

BlackRock et Vanguard, deux gigantesques fonds d'investissement dissimulent derrière des montages juridiques opaques un contrôle oligarchique réalisé par seulement 5 ou 6 personnes.

Il faut mentionner les fondations, trusts, lobbies, le Forum Economique Mondiale (WEF), le Council on Foreign Relation, le groupe Bildelberg, la Commission trilatérale; l'Open Society de Georges Soros, les Young leaders de la French American Fondation. Les dirigeants de la planète y prennent leur feuille de route chaque année. La politique à laquelle nous assistons à travers les médias n'est qu'un jeu organisé afin de nous laisser penser que les décisions sont prises par nos gouvernants alors que tout est décidé en amont lors des réunions de ces groupes.

Comment prennent-ils le contrôle sur les dirigeants ? Il opèrent en amont dans les plus grandes universités où certains professeurs "racolent" les élèves brillants et les amènent à adhérer à ces groupements, faute de quoi leur carrière ne progressera pas. En 2017, Klaus Schwab indiquait qu'il s'agissait d'un travail d’infiltration sur deux siècles "tous les hommes en place sont passés par nous". https://youtu.be/PbVD4tB4cVQ

Le véritable combat ne réside donc pas dans la politique qui est là, au contraire, pour nous en détourner. Les combattants du mondialisme sont facilement reconnaissables car ils sont attaqués de toute part (Donald Trump - Vladimir Poutine - Jaïr Bolsonaro).

La dimension spirituelle et religieuse.

La politique est le dernier niveau dans le combat. Au-dessus d'elle se situe la méta-politique et encore au-dessus se trouvent le religieux et le spirituel. Deux visions s'opposent : l'Homme et le Divin.

Pour les chrétiens, musulmans, bouddhistes, etc., l'ordre naturel est crée par Dieu. L'homme a des limites mais chacun est informé sans qu'il n'y ait de niveaux d'accès à l'information. Tout est dit dans la Bible et toutes les religions monothéistes mettent en garde contre cette tentation de l'homme de vouloir devenir Dieu lui-même.

Alain Pascal vous explique la gnose : https://profidecatholica.com/2022/01/30/comprendre-la-gnose-ii-alain-pascal/ et aussi http://alainpascal.com/, https://www.youtube.com/watch?v=WZkFqfHtbQM&ab_channel=AlainPascal

Pour les mondialistes l'homme est au centre, il doit créer sa propre norme, sa réalité à travers sa subjectivité et ses désirs. Il a une vision gnostique et ésotérique liée à l'occulte. L’œil en haut de la pyramide indique que seuls les plus haut placés savent ; les niveaux inférieurs ne sont pas informés des objectifs. (C'est le fonctionnement des sociétés secrètes) Leur objectif est la destruction de l'occident chrétien, notamment du catholicisme. La France est unique au monde dans le sens où le roi de France gouvernait au nom du Christ. Ce lien particulier a été balayé par la Révolution française cependant elle reste un bastion catholique. Les croyants américains et russes (à travers Poutine) sont également une cible.

Qui est Satan ? L'ange déchu du royaume de Dieu car il s'est révolté contre son autorité. Dans sa bible de l'activisme Saul Alinsky dédie sa première page à Lucifer qu'il considère comme le premier rebelle à l'ordre naturel de Dieu. Ce livre, sur lequel Hillary Clinton a écrit une thèse et qui a inspiré Barack Obama est un recueil de techniques d’ingénierie sociale.

Ainsi, est-il primordial de comprendre que les "élus" du cercle mondialiste sont initiés et plus ils se détachent de la Morale et adhèrent à une pensée perverse et détournée, plus ils sont intégrés au groupe . La pédophilie est un rituel satanique (voir Karl Zéro https://odysee.com/@KarlZeroAbsolu:e) mais également un moyen de chantage qui force l'allégeance et la fidélité. Tandis que le sacrifice de l'enfant est le sacrifice le plus fort car il concerne le pur.

Le véritable combat est spirituel. Le diable est séducteur et se cache derrière ses actions qu'il présente au nom du bien, du progrès, de la raison, de l'égalité..

Saint-Paul - Éphésiens 6:12

Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Que pouvons nous faire ?

Le christianisme est LA solution. D'abord avec la foi qui est personnelle puis dans une vision politique, philosophique. Les règles de la cité diffèrent selon que sa politique est sataniste ou chrétienne.

Sylvain Durain et René Girard nous avertissent que le progrès est un retour à l'archaïsme pré-chrétien et le retour au sacrifice humain. https://lesdeuxcites.fr/dossiers/sylvain-durain/.


Les médias créent la réalité : il convient de les ignorer et d’œuvrer à retrouver notre souveraineté. Enracinons-nous dans la famille, renforçons-nous à travers de petits groupes locaux.  Repoussons cet Etat qui s'immisce dans tous les domaines de la vie (sécurité, informations, éducation, alimentation...).

On nous veut impuissants, indifférenciés (homme-femme / transgenre). Il y a une volonté d'indifférencier les nations et les êtres, pour n'avoir plus que des zombies totalement sous contrôle.

Ils ne s'arrêteront pas, c'est un combat à mort.

Stanislas Berton a répondu ensuite à quelques questions :

Q° : Comment en êtes-vous venus à ces recherches, ces conclusions ?

J'ai tout d'abord pris conscience avec la crise des subprimes en 2008, puis le Grand Remplacement  en 2018, pour basculer totalement avec la crise du Covid en 2020.

Q° : Comment expliquez-vous que certains puissent parler malgré le verrouillage dans les médias ?

Il convient d'être très vigilant avec l'opposition contrôlée. Poutine dans un discours en 2014 prévenait que l'Occident était sous contrôle satanique. Lors de l'élection de Trump, il s'est avéré que certains patriotes qui ont œuvré à la dénonciation des fraudes électorales ont collecté des preuves pour finalement s'évaporer ensuite.

Q° : Qu'en est-il de Poutine ?

Je dis souvent que Poutine est un De Gaulle qui a réussi. Le Général De Gaulle s'est opposé au mondialisme en dénonçant le privilège exorbitant du dollar et en envoyant un croiseur armé récupérer l'or déposé à la Réserve fédérale américaine. Les manifestations de Mai 68 ont été organisées pour le contrer.

Les mondialistes ont tenté de prendre le contrôle de la Russie d'abord dans les années 20 et ont été bloqués par Staline. Poutine est un excellent technicien, il est passé par le Forum économique mondial. Ils le pensaient manipulable, mais il leur a fait comprendre qu'il refusait la prise de contrôle politique de la Russie et l'emprisonnement de Mikhaïl Khodorkovski a été le message délivré aux mondialistes en Russie de son refus d’allégeance. (discours de Vladimir Poutine à Munich en 2007 : "J'estime que dans le monde contemporain, le modèle unipolaire est non seulement inadmissible mais également impossible." https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/vladimir-poutine/russie-ce-discours-de-vladimir-poutine-en-2007-qui-resonne-avec-la-crise-actuelle-en-ukraine_4968344.html

Dès les XIXe siècle, l'Ukraine a été visée pour prendre le contrôle de la Russie. Lucien Cerise explique parfaitement comment les mondialistes ont financé l'instauration d'un nationalisme ukrainien dans le but d'affaiblir la Russie. ("le Suprémacisme Blanc de Lucien Cerise https://lesdeuxcites.fr/livre/19776609-le-supremacisme-blanc-lucien-cerise-culture-et-racines "Alexandre Parvus (1867-1924), de son vrai nom Israel Lazareich Gelfand, était un agitateur bolchévique, proche collaborateur de Trotski. Au début des années 1920, Parvus et Trotski relancèrent le concept de "révolution permanente", possédant une extension mondiale; en opposition au programme du "socialisme dans un seul pays" soutenu par Staline et l'URSS à partir de 1925. Surnommé le "marchand de révolution" (...), Parvus est une sorte de George Soros, dont la vie et l'oeuvre peuvent se résumer en une phrase (...) : "L'effondrement de la Russie est la clef de l'histoire universelle". Afin de réaliser ce grand dessein, Parvus rédige en 1915 un plan pour une révolution en Russie. Il remettra son plan au gouvernement allemande de Guillaume II de Hohenzollern, pourtant assez peu porté sur le socialisme, le marxisme ou le communisme, pour le convaincre d'apporter son soutien aux bolchéviques dans la perspective de disloquer le vaste territoire de l'empire tsariste."

Pour conclure, le jour 6 du Grand Jury étaye précisément l'idéologie eugéniste de dépopulation : https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/06-Grand-Jury-VF:0

 

Retour à l'accueil