Les marcheurs se retrouvent au château de Malbrouck. Ils marcheront prèsque 30 km jusqu'à Wormeldange (Luxembourg).

Les marcheurs se retrouvent au château de Malbrouck. Ils marcheront prèsque 30 km jusqu'à Wormeldange (Luxembourg).

Ils sont venus de Belgique, d'Allemagne, et de l'est mais aussi du sud de la France. Une centaine de personnes souriantes et motivées. Certaines ne marcheront pas mais sont venues soutenir les participants. L'indignation les concerne tous. Pour les soignants mis au ban de la société, pour les victimes des injections, pour les enfants que chacun a à cœur de protéger contre les injections, les troubles physiques et psychologiques du port du masque, pour la Liberté avec un grand L, contre la précarisation engendrée par nos politiques et la spéculation financière, ... chacun a sa ou ses raisons. La banderole affichant les victimes des injections ne plaît pas. Une responsable de la gestion du château de Malbrouck demande à ce qu'elle soit retirée. Elle refusera l'accès aux marcheurs sur le devant du château où ils souhaitaient prendre une photo de groupe. La gendarmerie présente sur place surveille le groupe et se rendra ensuite sur le parking où les marcheurs ont laissé leurs véhicules afin de relever les plaques d'immatriculation. Prendront-ils soin des véhicules sur la journée ?...

La Marche de l'Indignation au jour le jour

Samedi 13 août : arrivée à Wormeldange, fin d’étape du jour. Les marcheurs ne sont pas accueillis dans le gymnase prévu car les photos des victimes des injections Covid ont été qualifiées "d'acte politique". N’y-a-t-il pourtant pas de photos de victimes après des attentats ? En quoi leur étalage est-il politique ? Les marcheurs sont même chassés du parking et l'intervention de la police est sollicitée, ils fermeront le parking à l'aide de banderoles de chantier. Une solution doit être trouver dans l’urgence, les organisateurs sont mis à rude épreuve…

Les marcheurs sont dans l'incompréhension mais ne sont pas surpris outre mesure. L'indignation suscite le rejet. L'affichage des victimes n'est pas "souhaitable". Comme le dit Francis Lalanne, "La communication gouvernementale présente un mensonge comme une vérité, la répression témoigne de la pertinence de l'entreprise". Les organisateurs sont déçus mais déterminés. Le plan B est trouvé : une clairière à Diesermillen, à quelques kilomètres de là. Le cortège de voitures s'y rend. 

Diesermillen, quelques mètres vers la clairière où les organisateurs et logisticiens ont installé tables, bancs, et repas. Francis Lalanne et Chloé ne reculeront pas devant l'épreuve.
Diesermillen, quelques mètres vers la clairière où les organisateurs et logisticiens ont installé tables, bancs, et repas. Francis Lalanne et Chloé ne reculeront pas devant l'épreuve.
Diesermillen, quelques mètres vers la clairière où les organisateurs et logisticiens ont installé tables, bancs, et repas. Francis Lalanne et Chloé ne reculeront pas devant l'épreuve.

Diesermillen, quelques mètres vers la clairière où les organisateurs et logisticiens ont installé tables, bancs, et repas. Francis Lalanne et Chloé ne reculeront pas devant l'épreuve.

Le bouleversement du programme pour la soirée a été un coup dur, la salle devait permettre d'accueillir Maître Joseph, Chloé et Francis Lalanne confortablement. Aucun des trois n'envisage d'annuler. Ils affronteront les conditions spartiates de cette clairière. Les organisateurs feront de leur mieux en terme de sons et lumières mais également pour substanter les marcheurs.

Chloé et Francis se sont exprimés car s'ils apportent un intermède musical dans cette marche, ils sont également engagés et n'ont pas peur de s'exprimer. Leur force, leurs valeurs, leur engagement force le respect tant on peut imaginer l'impact pour un artiste. Chloé évoque la résistance, nous parle d'unité, d'humanité, de cette crise qui touche de nombreux pays. Elle a à cœur de participer à la Marche de l'Indignation et s'y joindra durant 2 jours. L'indignation, pour elle, c'est la possibilité de créer un nouveau monde, paisible. Elle déplore que peu d'artistes et de jeunes soient engagés et s'engagent. Elle a refusé le pass sanitaire car elle reste fidèle à ses valeurs . " La Liberté de qui on est, du corps, de l'esprit, de l'autre, le respect d'autrui, l'Amour, qui est ma religion." Chloé a choisi de se laisser guider par son coeur. Toutes ses chansons sont engagées, que ce soit sur les problèmes de société ou sur l'amour.

Son album, la note exacte à se procurer pour la musique et pour soutenir son engagement. Chloé travaille sur un nouvel album ...

Son album, la note exacte à se procurer pour la musique et pour soutenir son engagement. Chloé travaille sur un nouvel album ...

Francis Lalanne évoque les pieds qui font la marche et l'élan vers l'autre. Les mots ne semblent pas faire prendre conscience à la population de l'entreprise funeste en cours et le très puissant système qui veille à empêcher la parole de se diffuser alors il se demande si le silence de l'indignation ne serait pas finalement le moyen de communiquer pour être entendu. Il donne une image forte de cette Marche de l'Indignation : "porter la croix de l'Indignation". Il dénonce la répression subie par les marcheurs et cette communication qui "présente des mensonges comme des vérités. Nous sommes le nombre, nous devons nous unir dans un même élan indépendamment de notre vision du monde de demain car nous devons créer le vide indispensable à la construction d'un monde nouveau dans lequel il y aura de la place pour toutes les visions. Nous devons nous accorder comme s'accordent des instruments de musique, franchir le pas des idéologies, trouver une "intrafraternité". C'est LE chantier de la résistance." Enfin, il témoigne pour les victimes, les mots lui manquent... et dans le silence de sa réflexion, on ressent à quel point il fait preuve d'empathie. "Ceux qui acceptent de subir font partie de ceux qui nous oppriment car leur consentement justifie les abus de pouvoir que nous subissons. Puissent-ils comprendre qu'ils ne sont pas dans le bon camps". Le message lui tient au corps et au coeur : "la résistance doit s'unir".

Bravo à eux pour ce tour de force. Chloé et Francis, devront chanter et jouer assis sur deux caisses ; inconfort et instabilité, ils se relayeront au micro pour que l'inconfort ne ternisse ni leur voix ni leur jeu à la guitare. Ces deux grands artistes envahiront à tour de rôle la clairière de leurs voix tantôt puissantes tantôt douces et toujours pleines d'émotions. Les paroles de leurs chansons tour à tour déterminées, engagées puis enchanteresses et enivrantes. La nuit habillera d'intime cette clairière accueillante. Chloé et Francis Lalanne porteront les indignés à l'unisson des voix et des cœurs. Il est difficile de décrire la magie de leurs voix, des mélodies de leur jeu à la guitare, la chaleur humaine d'une assemblée, les ondes de communion et toute la force de l'Amour qui envahit chacun. 

Dimanche 14 août : Roodt sur Syre (Lux), les marcheurs progressent. Il fait chaud, très chaud. Marcher sur le bitume en plein soleil est une épreuve, les marcheurs apprécient de traverser des chemins boisés. Les organisateurs ont entamé une discussion avec un paysan luxembourgeois: D'abord plutôt réfractaire, il ouvrira finalement les clôtures de son champs pour permettre aux organisateurs d'installer l'accueil des marcheurs pour la pause déjeuner. Les pommiers et pruniers offriront aux marcheurs une zone ombragée salutaire. Une infirmière venue de Belgique raconte à quel point elle a été choquée de voir injectés des enfants et femmes enceintes. Elle a participé à toutes les marches blanches, perdu son emploi mais elle sait que cette obligation vaccinale est un non-sens. L'indignation ? Pour elle, c'est tristesse et déception mais aussi l'espoir. D'une voix délicate, elle parle d'un élan de l'humain qui est restreint dans sa liberté, c'est injuste et depuis très longtemps. Elle a une vision globale sur la progression de l'être humain, la société en générale et est bien consciente des prises de pouvoir, de la tournure liberticide des choses. "Si nous n'évoluons pas vers le respect nous ne pouvons que régresser, socialement parlant."

Francis Lalanne participe au déjeuner, il échange avec les marcheurs et chante avant de quitter la Marche.

Nous recueillons les propos de Violette Bufalini, présidente de l'association des Parents En Colère, du Docteur Gauthier Bein, président de l'Union Fait la Force 88, Chloé, chanteuse, musicienne et marcheuse, Barbara Houbre, docteur en psychologie et psychanalyse et le Docteur Laurence Kayser, gynécologue belge, qui revient sur son vécu de la période Covid.

Lundi 15 août : château Larochette (Lux) : Ce matin, les marcheurs ont essuyé de grosses averses. Les organisateurs font le choix d'une clairière pour les préparatifs de l'accueil "pause déjeuner". Chaque jour pour l'organisation c'est l'effervescence et il faut improviser : pour le lieu, pour le nombre de repas nécessaires. "Ils sont une centaine, nous serons là dans une heure" fait savoir Benoît Ochs. Dominique, Nadège, Domenico, Ludo, Viviane, ... s'affairent. Ce matin, la pluie menace, il faut monter une tente. Les marcheurs arrivent finalement. Émerveillés par l'accueil, les attentions qui leur sont portées comme cette bonne soupe chaude fort appréciée après leur marche sous la pluie, ces salades composées délicieuses et colorées, ces douceurs de desserts et un bon café. Le mot qui sera le plus prononcé est "merci"... Organisateurs, logisticiens, marcheurs, personnes venues en soutien. Un marcheur fait une chute, Benoît intervient rapidement, plus de peur que de mal. Viviane offre son savoir d'osthéopathe pour un genou douloureux. L'entraide, la solidarité, le respect règnent ici en maîtres. Benoît Ochs et Andréas Pfeiffer témoignent face caméra.

Mardi 16 août : départ d'Ettelbruck en direction d'Esch sur Sûre. Le temps est revenu au beau fixe... Le moral est bon, certains se rafraîchissent dans la Sûre. C'est le 5ème jour de marche pour certains, une centaine de kilomètres déjà parcourus, des obstacles vaincus, des problématiques résolues, des bobos pris en charge, mais une détermination intacte et peut-être même renforcée par la solidarité, les échanges, le partage, ... les marcheurs sont 80 aujourd'hui.

 

Mercredi 17 août : départ de Toutschemillen en direction de Schleif où ce sera pause pique-nique. Les messages de remerciements  l'équipe de choc des repas ne cessent de pleuvoir ! La marche va quitter le territoire luxembourgeois pour entrer en Belgique... 60 personnes approximativement. 

Jeudi 18 août : départ de Bastogne en direction de Laroche les Ardennes. Un noyau dur de 30 personnes et d'autres qui se relayent. Entre 50 et 80 personnes. L'organisation tient le choc, les navettes assurent la récupération des véhicules. L'ambiance reste constante : solidarité, partages, échanges, rencontres...

 

Vendredi 19 août : départ de Laroche les Ardennes, destination Durbuy : ce sera la vie de château à l'arrivée. Un accueil très apprécié.. Le fil télégram permet aux organisateurs de gérer le flux de marcheurs et les repas quotidiens. Les habitants des villes traversées participent à la mise en place des repas, contribuent avec des salades, des fruits et légumes du jardin...cet accueil au château sera luxueux et agrémenté d'un immense plateau de fromages de la région. La gratitude est là chaque jour et les mercis ne cessent de fuser.

 

Samedi 20 août : départ de Durbuy pour Flémalle (Liège). Un groupe de résistants de la région pique-nique en attendant les marcheurs. Alexandre Penasse, fondateur et rédacteur en chef de Kairos, journal anti-productiviste pour une société décente est présent avec son caméraman Daniel. Nul autre média, bien qu'informés de la Marche de L'Indignation, ne sera venu couvrir l'évènement. Une arène dans la nature tiendra lieu d'agora où plusieurs parleront : Benoît Ochs, Gauthier Bein, Laurence Kayser, Anne Dumont auteure du livre "Covid-19 des experts et des ministres dignes de confiance ?  etThierry Vanderlinden, juriste.

 

Pascal Sacré, médecin anesthésiste-réanimateur, et Laurence Kayser, médecin gynécologue, tous deux belges se sont joints à la marche. Chloé Frammery, lanceuse d'alerte et professeur de mathématique récemment limogée pour avoir exprimé ses opinions est également en tête du cortège des marcheurs. 

Pascal Sacré, médecin anesthésiste-réanimateur, et Laurence Kayser, médecin gynécologue, tous deux belges se sont joints à la marche. Chloé Frammery, lanceuse d'alerte et professeur de mathématique récemment limogée pour avoir exprimé ses opinions est également en tête du cortège des marcheurs. 

Ce livre est préfacé par Laurent Mucchielli. En 85 pages dont 16 sont une liste de sources, Anne Dumont synthétise la crise sanitaire. Ce livret sera adressé aux bourgmestres, députés, journalistes dans le but d'ouvrir leurs consciences.

Ce livre est préfacé par Laurent Mucchielli. En 85 pages dont 16 sont une liste de sources, Anne Dumont synthétise la crise sanitaire. Ce livret sera adressé aux bourgmestres, députés, journalistes dans le but d'ouvrir leurs consciences.

Dimanche 20 août : Le départ aura lieu de Maastricht. Un peu plus de 30 km à parcourir pour rejoindre l'arrivée finale à Aix La Chapelle en Belgique.  

Les derniers moments de la Marche se font dans la joie. L'arrivée à Aix La Chapelle est "spectaculaire". Les marcheurs sont accueillis sur cette grande place dont les terrasses fourmillent, par Ansgar Klein de l'association "les citoyens d'Aachen pour un avenir humain". Les discours à l'arrivée vont durer un long moment, Benoît Ochs, Gauthier Bein, Andréas Pfeiffer qui parlera et sera aussi traducteur, Chloé Frammery...une ovation sera faite aux marcheurs et aux organisateurs. Il y aura des chants, des danses et le déploiement de la bannière d'Aurélien de source.lux.

 

 

 

La Marche de l'Indignation au jour le jour

LIVRE D'OR :

Quels souvenirs mémorables; tant de bienveillance, tant de belles âmes dans un combat pacifique . Merci pour ces magnifiques rencontres pour ses cordons qui se soudent les uns aux autres. Merci a Benoît, Barbara, Gauthier, Andreas, Iris et toutes celles et ceux que j omets de citer.  🙏🙏🙏🌈🌈🌈🌈🌈

Merci pour cette initiative et on espère que ces  rassemblements deviennent une habitude!

Une aventure hors du temps , dans un autre monde , de belles rencontres et des souvenirs inoubliables. Merci de nous avoir permis de vivre ces moments magiques ...

Merci pour tout et à très bientôt

Dommage j'adore la Marche mais vous êtes trop loin pour moi bravo a vous tous courage et résistance  🙂 👏👏👏💐

Merciiii à tous pour votre solidarité je suis triste de vous avoir quitté mais ce n'est que partie remise

Amour, partage, entraide, respect ...envers les autres, la nature .

Ressourcée de bonnes énergies .

Rencontres de belles âmes .

Merci à vous tous d'exister et continuons sereinement notre chemin ❤️

Magnifique  démarche  citoyenne à laquelle  je suis heureuse  d'avoir participé 😊

Expérience inoubliable Rencontres avec de belles âmes Merci aux organisateurs

Paix, Amour, Harmonie… une expérience humaine, solidaire et joyeuse. Une unité vers la liberté d Être… Merci pour tous ces partages, c’est lors d’événements de ce genre que nous retrouvons notre réel mission de vie ; celle de protéger notre terre mère et de nous entraider les uns les autres. Merci 🙏

Une soirée de bonheur entourée de gens heureux, ouverts et bienveillants

Merci pour cette magnifique cohésion humaine, une belle aventure riche en émotions ! Des moments et des rencontres inoubliables ! La nouvelle terre est déjà là ! A nous continuer de la nourrir par ces actions de solidarité !

Des rencontres inoubliables, des lieux magiques , un grand merci à tous ceux qui ont fait que cette aventure a pu exister

Merci pour votre solidarité je n'oublierai jamais. C'est la gravé dans mon cœur ! Que de belle âmes ! ❤️

Que rajouter de plus, merci encore aux organisateurs 😍😍😍🤩🤩🤩🤩Marie laure merci à Denis et diane

Quelle belle initiative! Quelle énergie! Tous unis pour une même cause, cela fait chaud au cœur. Un grand merci à celles et ceux qui ont rendu possible cette extraordinaire rencontre et ont contribué à cette expérience unique 🙏

La Marche de l’indignation s’est avérée celle de la Dignité Humaine révélatrice du fait, qu’ensemble, nous pouvons également œuvrer pour le Meilleur. Merci à tous les organisateurs, aux bénévoles et aux marcheurs pour tous les beaux moments de partages, si enrichissants humainement parlant. 🌿🙏🙏🙏🌾🌿🌿🌾✨

Belle aventure humaine durant laquelle la solidarité, la bienveillance et la bonne humeur étaient au rendez-vous. Merci pour cette belle initiative 🙏

Merci aux organisateurs et à tous les participants sur scène et en coulisses  pour cette belle aventure et ce voyage  avec de beaux paysages , belle faune et flore , rencontre et échanges humains et aussi voyage intérieur en sou initiatique 💝🙏🏼❗️

Merci à tous pour votre volonté de combat !!! On lâche rien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 🤩😍🥰😛😜

 

Je voulais remercier  toutes les personnes qui par leur générosité ont permis de réussir cette marche  . Je ne saurais citer tous les noms car j’aurais peur d’en oublier . Un grand merci à tous les donateurs sur GoFundMe qui nous ont permis d’acheter une sono et de financer la marche   Merci également à Europcar et jean Paul Moes pour nous avoir laissé des véhicules  . J’avais envie de transmettre  avec mes amis ce sentiment de solidarité et de groupe   Ce n’est peut-être qu’un début et que vous aurez aussi l’envie de transmettre ces valeurs humaines   Nous sommes plus forts tous ensemble   À bientôt de vous revoir tous donateurs, bénévoles, marcheurs, et bravo à tous. Merci.

 

Benoît

Communiqué de presse de l’uflf88


L’Union fait la force 88 a participé activement à l’organisation et au déroulement de la Marche de l’Indignation. Il s’agit d’une grande marche européenne à travers 5 pays : France, Allemagne, Luxembourg, Belgique, Pays Bas en 9 étapes sur une distance de 250 km du 13 au 21 août 2022.
Dr Benoît Ochs, médecin français installé en libéral en Luxembourg, très médiatisé, a eu l’idée de cette marche au-delà des frontières avec des étapes entre 20 et 35 km par jour. Le départ a eu lieu le 13 août au château de Marlbrouck en Moselle non loin de Schengen et la
dernière étape de 35 km était entre Maastricht au Pays Bas et Aix-la-Chapelle en Allemagne avec un accueil très chaleureux sur le Rathausplatz au centre-ville devant de nombreuses personnes.

Ansgar Klein de l’association „Aachener für eine menschliche Zukunft“, les citoyens d’Aachen pour un avenir humain, a exprimé la fierté de la ville d’accueillir environ 100 marcheurs français, belges, luxembourgeois, suisses, allemands, français, islandais, mexicains, roumains, qui se sont mis en route pour :
-s’indigner afin de protéger nos libertés et assurer l’avenir de nos enfants sans masque et sans injection expérimentale dont les effets secondaires graves, voire des dangers mortels ne sont plus à remettre en question
-s’indigner de toutes formes de guerre, militaire ou civile, et appeler à la non-violence
-s ’indigner de la spéculation et de l’appauvrissement des peuples
Maître Nancy Risacher au barreau d’Epinal, la marraine juridique de la marche de l’indignation était le support juridique tout au long du parcours pour répondre aux questions des citoyens européens.
René Bickel, dessinateur engagé nous a soutenu en mettant à notre disposition ses dessins.

Chloé Sage et Francis Lalanne ont donné un magnifique concert dans une forêt à coté de
Wormeldange en Luxembourg avec une conférence et intervention musicale de Maître Joseph très appréciées pour apporter leur soutien artistique et juridique à la Marche de l’Indignation.
Des personnalités, des médecins, des scientifiques se sont liés à l’action pour soutenir les objectifs en marchant avec nous et en prenant la parole lors de l’arrivée de l’étape : Dr Gauthier, Bein, Dr Laurence Kayser, Dr Hervé Seligmann, Dr Goareguer, Dr Pascal Sacré, Anne Dumont, Chloé Frammery et bien entendu Dr Benoît Ochs. Le 20 août, des citoyens engagés ont organisé une fête à Flemalle à côté de Liège avec des interventions scientifiques et médicales.
Les marcheurs ont rencontré une grosse générosité et des accueils très chaleureux avec des plats typiques et traditionnels des différents pays sur leur route préparés par les réseaux luxembourgeois et belges avant tout. La marche a créé des liens d’amitié profonds entre européens qui se sont mis en route afin d’œuvrer pour un futur plus humain.
La Marche de de l’Indignation remercie chaleureusement le Dr Benoit Ochs, Dr Barbara Houbre Maître Nancy Risacher, René Bickel, Maître Joseph, tous les donateurs de fonds, tous les bénévoles
qui ont permis le bon déroulement de cet événement.


Contact pour la marche de l’indignation :
Andreas Pfeiffer 06 77 86 11 35
Dr Gauthier Bein, Président de l’uflf88, 06 74 48 77 63

Retour à l'accueil