« Tout homme bien portant est un malade qui s’ignore » (Jules Romains, Knock).

En 1923, le docteur Knock avait mis un village à l’hôpital.

En 2020, toute la France s’est retrouvée terrorisée et confinée. De quoi rire ou pleurer en quelques tranches de vie, et surtout comment en sortir ?

C'est ainsi qu'Alain Didier, son auteur, présente la pièce Knock 2020. On imagine que le sous-titre 6 personnages en quête de Liberté est un clin d'œil à l'œuvre de Luigi Pirandello, Six personnages en quête d'auteur. Une représentation de la pièce, mise en scène par Margaret Clarac, avait lieu au Théâtre du Nord-Ouest (13, rue du Faubourg Montmartre, 75019 PARIS), ce dimanche 2 octobre 2022 à 18h00.

Les Dépêches Citoyennes ont assisté à cette représentation.

Le spectacle commence par un comédien seul en scène qui déclame avec gravité le serment d'Hippocrate, et la pièce consiste ensuite en une suite d'environ 10 saynètes qui mettent en scène... la trahison de chacun des points fondamentaux de ce serment, prêté par tous les médecins au moment de l'obtention de leur diplôme de docteur en médecine.

Dès la première scène, qui met en lumière l'absurdité de la « distanciation sociale » (sic), on est pris d'un fou rire, grâce à un comique de geste. Le médecin ordonne au patient de s'éloigner de son bureau, et l'on voit le patient décomposer des mouvements, dans une sorte d'effet stroboscopique, visant à lui lancer sa carte Vitale, comme s'il se concentrait pour essayer de faire le ricochet parfait... Essayez d'imaginer cette scène avec une carte Vitale à place d'un caillou, et le bureau du médecin à la place de la côte : hilarant !

La pièce se termine par l'arrivée sur scène, un par un, des six comédiens de la pièce, qui nous redonnent à entendre le serment d'Hippocrate. Puis ils entonnent un chant, devenu un grand classique de la Résistance.

Durant le spectacle, on rit plusieurs fois à gorge déployée, puis... on réfléchit, et on se demande avec perplexité : comment, au pays de Blaise Pascal (Pensées, 1669), de Montesquieu (De l'esprit des lois, 1748), d'Antoine Béchamp (Les microzymas, 1878) et d'Henri Poincaré (La Science et l'Hypothèse, 1902 ; La Valeur de la Science, 1905 ; Science et méthode, 1908) des médecins, des restaurateurs, des policiers, des salariés de compagnies aériennes, et tant d'autres corps de métiers, ont-ils pu se complaire dans d'aussi absurdes et vils comportements vis à vis de leurs semblables ?

En tout cas, on attend avec impatience que cette pièce soit reprise en province, donc en Lorraine, région qui n'a pas été épargnée par la bêtise des politique de « santé publique » (sic).

 

 

Retour à l'accueil